Mis à jour le

La solution de colocation est une manière de se loger afin de ne pas se renfermer dans la solitude en vivant seul, et dans un même temps, économiser en accédant à un plus grand espace de vie. 18 760 colocataires, c’est le nombre de personnes qui cherchent ce mode de location de logement à partager en France pour une disponibilité de 5748 colocations et avec un loyer moyen de 463 €, selon une source de Appartager en 2019.

colocation nantes

Que ce soit pour la ville de Nantes ou tout le territoire français, le cadre réglementaire reste le même pour la colocation : c’est possible de le faire sous certaines conditions. Que vous soyez au statut du propriétaire ou un éventuel colocataire qui chercherait un logement dans ce mode locatif, il est plus que primordial de signer un contrat de location afin que la colocation soit au statut de légale : c’est une obligation d’y passer par cette étape de signature.

Le bail doit aussi être conforme à la présentation locative du logement, donc s’il est meublé ou vide. Ce sera au moment de l’état des lieux que ce dernier devra être fait, daté puis, signé par tous les locataires qui sont impliqués dans cette colocation et bien évidemment, la signature du propriétaire. La colocation à Nantes est alors possible est légale si l’on fait attention au détail de l’établissement d’engagement contractuelle avec signature des deux parties soit les colocataires et, le propriétaire.

Comment trouver une colocation Nantes ?

Pour trouver une colocation à Nantes, voici quelques différentes façons pour le faire :

Speed Dating

Se passant assez souvent à Paris, cela peut être une solution pour vous de trouver une colocation à Nantes lors d’un speed dating. N’hésitez pas alors à faire des recherches dans la ville de Nantes, en passant par les réseaux sociaux afin de trouver quelconque information sur ce genre d’évènement qui pourrait arriver. En ce contexte de crise sanitaire, mieux vaut oublier une telle solution car les regroupements restent interdits : cela reste intéressant s’il y a un déconfinement. Une bonne manière de se faire une idée directe et trouver une éventuelle compatibilité avec d’autres colocataires pour une colocation.

Vous recherchez une agence immobilière avec des frais raisonnables?

Nous prenons en charge 100% de la vente de votre bien pour seulement 2990€ payable sur résultat uniquement!

Demander votre ESTIMATION GRATUITE

Sites spécialisés dans la colocation

L’autre manière dite plus traditionnelle, pour vous de trouver une colocation, c’est de se baser sur des recherches sur Internet par le biais des sites spécialisés dans la colocation. Cela est intéressant dans le sens où ces sites sont bien souvent dotés d’une multitude de critères et vous permettent de trouver une colocation correspondant à vos attentes : ça instaure alors une bonne base niveau cohésion sociale.

Les bons sites pour trouver une colocation à Nantes, sur internet 

  • RoomLala
  • La carte des colocs, en mentionnant la ville de Nantes, sur Facebook
  • Appartager

Quelques statistiques de la colocation à Nantes

Nantes, c’est statistiquement une ville qui a plus de locataires puisque représentés par une part de 61,2 % selon les chiffres de l’INSEE. Ensuite, d’après une étude statistique de l’Observatoire 2020 de la colocation par LocService, la ville de Nantes se classe cinquième dans le Top 5 des grandes villes parmi lesquelles le marché est dit le plus tendu niveau accessibilité à la colocation : c’est une moyenne de 4.6 demandes pour une chambre à Nantes pour un loyer moyen, avec charges comprises de 529 €.

La colocation, les statistiques générales

Toujours dans la continuité d’apport d’informations statistiques propres au mode locatif mais ce en générale puisqu’il n’y a encore ce genre de données pour toutes les villes en France, l’apanage des étudiants reste quand même d’actualité puisqu’il représente une part de 55% niveau profil des candidats souhaitant se lancer dans la colocation.

Ensuite, depuis quelques années on voit quand même d’autres profils s’intéresser aussi à la location comme les actifs, qui représentent une part de 41 % et aussi avec les retraités : ces derniers représentent une part de 6% qu’ils soient en activité ou sans activité. Pour leur profil niveau revenus, que ce soit eux-mêmes les colocataires ou les garants, c’est une moyenne mensuelle de 1 729 € pour un âge moyen de 27 ans.

Conséquence de la pandémie sur la colocation à Nantes

Avec le contexte de la crise sanitaire, l’on pourrait présupposer qu’il y ait des effets négatifs niveau recherches immobilières et pour notre cas d’études, la colocation à Nantes. Cependant, une telle supposition ne peut s’appliquer à toutes les villes et notamment dans le cas de Nantes où les locataires, et alors les colocataires, restent toujours au rendez-vous. Selon les recherches de location immobilière à Nantes sur le site SeLoger, c’est une hausse de 6,3 % lors de la période estivale en 2020 et surtout au niveau du lieu de la Capitale des Ducs de Bretagne.

La ville de Nantes, ce sont quand même plus de 50 000 étudiants qui recherchent un mode locatif et ce, chaque année. Les petites superficies sont d’autant plus privilégiées par ces derniers. Néanmoins, la ville de Nantes reste une ville où le marché locatif est tendu et dès lors, avec ou sans la conséquence de la pandémie, arriver à signer un contrat de location reste un défi bien souvent difficile à surmonter.

Malgré le Covid-19 et ses ravages niveau domaine économique de la France, il n’a pas plus affecté que ça le marché locatif que ce soit pour la colocation à Nantes ou encore alors, la location classique. Cette affirmation repose sur les données qu’a récupéré Google Trends, donc par rapport aux recherches Google qu’une personne peut faire et qui dans le cadre présent, sont liées à la colocation et ce, lorsque c’était la période du confinement.

Sur le même sujet :

Partager sur: