Vente immobilière rapide

     Mis à jour le

Vente immobilière rapide

Vendre un bien immobilier, c’est vouloir aussi le faire de manière rapide. Diagnostics immobiliers, aide de professionnels, fixation de prix, négociation… Voici une présentation de conseils pour vendre rapidement une maison et ce, légalement.

Les diagnostics sont-ils obligatoire?

  • Les diagnostics immobiliers, c’est obligatoire.  Ces informations, sur le bien immobilier, permettent de garantir une éventuelle protection vis-à-vis de potentiels acheteurs mais aussi, une transparence sur l’état actuel du bien.
  • Au moment de la signature de l’acte authentique de vente, s’il y a une absence niveau diagnostics immobiliers comme, par exemple, celui propre à l’amiante, gaz ou termites et que l’acquéreur en découvre un vice y correspondant, le vendeur sera responsable : vu qu’un des diagnostics immobiliers a été manquant, le vendeur n’est éligible à accéder à la garantie des vices cachés.
  • Dans un cas où le diagnostic manquant s’avérait être celui de l’état des risques et pollution, l’acquéreur est en droit de demander l’annulation de la vente ou bien, demander au juge un amoindrissement de prix sur le bien immobilier concerné.

Les diagnostics immobiliers obligatoires

 Dès lors, voici une liste des diagnostics immobiliers qui doivent figurer dans le dossier de diagnostics techniques :

  • Le diagnostic de performance énergétique (DPE)
  • Le diagnostic amiante
  • Le constat de risque d’explosion au plomb (CREP)
  • Le diagnostic électrique
  • Le diagnostic gaz
  • Le diagnostic d’assainissement non collectif
  • Le diagnostic termites
  • Le diagnostic état des risques et pollutions
  • Le diagnostic risque de mérule
  • Le diagnostic loi Carrez

Quel est le coût?

Pour ce qui est de la réaliser de ces derniers, les diagnostics immobiliers, il y a un prix. Déjà, cette charge est pour le vendeur mais il y a une possibilité, sur accord commun, à ce que cette charge soit aussi pour l’acquéreur.

Ensuite, au niveau du montant de ces prix, ils restent libres et variables et dépendent alors d’un professionnel à un autre. Donc, il faudra faire des recherches pour trouver la meilleure offre niveau rapport qualité et service.

Cependant, ce n’est pas parce-qu’il y a une offre bien en dessous des prix pratiqués en moyenne sur le marché qu’il faut foncer tête baissée : vous pourriez être déçus dans le sens où les diagnostics pourraient être mal faits, incorrects.

Estimer le bien avec des professionnels

Lorsque l’on souhaite vendre son bien immobilier, il faut passer par une étape dite fatidique : l’estimation du prix du bien immobilier. Alors, on peut choisir de passer cette étape avec l’accompagnement de professionnels, comme un agent immobilier.

  • Ce dernier, pour déterminer le bon prix, va en fait réaliser une étude comparative du marché immobilier que ce soit au niveau local, ou encore, du quartier où votre logement se situe.
  • Il va comparer des logements similaires qui ont été vendus récemment ou qui sont actuellement mis en vente.
  • Afin d’étoffer son évaluation avec le marché actuelle, le professionnel va se baser sur le prix moyen au mètre carré et y ajouter les caractéristiques propres à votre logement dont sa superficie, son état etc…
  • Au niveau des atouts du bien immobilier comme son exposition, son environnement entraînera une surcote mais les défauts comme le fait qu’il y ait des travaux à faire, ou que l’environnement soit bruyant, peut provoquer une décote.

Réaliser un descriptif précis du bien

 La présentation du bien

Vouloir vendre sa maison ou même son appartement, c’est aussi le présenter sous une forme de description détaillée, précise de ce dernier. Il faut alors mettre en avant les caractéristiques dites de base du bien, voici des exemples sous forme de liste non-exhaustive :

  • Le type de logement
  • Sa surface
  • Le nombre d’étages
  • Le nombre de pièces

Ces éléments sont les premiers à mettre en avant lorsque l’on se lance dans la rédaction d’une annonce immobilière. Ensuite, vient les précisions comme:

  • la précision niveau répartition des pièces notamment le nombre de chambres
  • les espaces supplémentaires pouvant être exploitables : les combles, cave, garage etc…
  • la présence d’un jardin, terrasse et aussi bien placer les points forts du bien : une suite parentale par exemple, de grandes chambres ou même la présence multiple de points d’eaux comme la salle de bain…
  • les équipements comme les volets électrique ou encore, l’actualisation de l’isolation.

Son environnement

L’environnement d’une appartement est important pour une vente immobilière rapide car reste déterminant pour le potentiel acheteur. Cela peut être simplement la ville mais aussi, le secteur dans lequel le logement se trouve. Il y a aussi la prise en considération des commodités proches du logement comme les commerces, écoles, transports etc… En bref, n’hésitez pas à les mentionner dans votre descriptif immobilier car ce sont des données qui vont valoriser votre bien.

Fixer le juste prix de la maison

Vendre rapidement sa maison ou son appartement, c’est fixer un juste prix : celui permettant de trouver un acquéreur sans trop attendre éternellement mais aussi, en restant le plus proche de la valeur de la maison concernée. En effet, il serait regrettable de mettre un prix bien trop haut ne permettant de trouver un acquéreur mais aussi, bien trop bas pour trouver ce dernier mais qui instaura une dynamique de dévaluation sur le bien mis en vente.

  1. Pour se faire, il est possible pour le vendeur d’identifier le prix de revient en prenant en compte le prix d’achat, frais d’acquisition et les travaux qui ont été effectués, sous forme d’addition.
  2. Ensuite, vous pouvez comparer en observant les annonces immobilières de votre quartier, pour une première idée. Cependant, ce n’est pas forcement un reflet de la réalité. Donc, n’hésitez pas à recourir à un professionnel pour cela.

Commente préparer son logement pour vendre plus rapidement?

Afin de maximiser les chances qu’une vente immobilière se concrétise sur votre logement rapidement, il est important de savoir si ce dernier déjà est assez bien présenté afin que les potentiels acheteurs, visitant celui-ci, puisse se projeter.

  • S’il y a des objets bien trop personnels, encombrants l’espace de vie ou quelconque pièce de votre logement mis en vente, il est préférable de les retirer.
  • Dans une situation ou votre logement a un style bien trop ancien ou n’étant plus d’actualité ou encore, vous ne savez comment se lancer dans une telle initiative d’engager des travaux, vous pouvez recourir au home staging : ce service permet d’effectuer un réagencement, réactualisation de votre logement à moindre coût et qui sera fait par des home stagers. Ces derniers travaillent souvent en collaboration avec des agences immobilières donc si vous voulez faire appel à leurs services, vous savez où vous devez vous rendre.

Négocier et finaliser la vente

Lorsque vous avez réussi à avoir une  offre d’achat rapide sur votre maison mis en vente, peut arriver aussi le moment des négociations. En tant que vendeur, il est nécessaire de préparer des arguments solides, convaincants afin de garder le dernier mot.

  1. Ne retenez alors que les points forts, accrocheurs du bien : ce seront alors la superficie, le standing, le quartier qui est calme et proche des commodités intéressantes etc… Il faut absolument mettre en avant les détails qui font que votre bien mis en vente est non seulement particulier mais aussi, différent des autres.
  2. Se lancer dans une négociation c’est être à l’écoute, patient. Il est important de laisser son interlocuteur plus parler afin de s’adapter à ce qu’il dit et en ressortir des réponses construites mais aussi, en accordance avec l’acheteur potentiel. Prenez votre temps et ne pressez rien car cela pourrait rebuter le potentiel acheteur dans sa volonté initiale d’acheter votre bien.
  3. Présentez vous dans une posture de quelqu’un d’assurant. Cela va instaurer un climat positif mais surtout mettre en confiance le potentiel acheteur. En bref, de bonnes conditions pour arriver à une conclusion de vente.
  4. Ne soyez pas à court lors de vos arguments, restez créatifs et surtout avoir la capacité de rebondir. Le conseil, se serait de vous préparer en avance afin de ne pas être pris de court si une telle situation de négociation se réalise.
  5. Afin qu’une négociation puisse se passer dans de bonnes conditions pour chacune des parties impliquées, il est nécessaire qu’elle se finisse sur une tonalité de gagnant-gagnant : que ce soit le vendeur ou l’acheteur, des concessions devront être faites afin d’arriver à un accord commun. Cependant, avant d’arriver à ce point où il faut relâcher un peu, restez déterminé jusqu’au bout au niveau de la présentation de vos arguments
  6. Néanmoins, vouloir arriver au point d’une situation dite gagnante-gagnante ne signifie pas accepter tout et n’importe quoi au niveau du prix sur le bien mis en vente. Il faut s’avoir quand s’arrêter et s’établir des limites : vous pourriez risquer de vous retrouver devant une transaction qui sera bien trop à perte, déséquilibrée.

Donc bien réussir une négociation c’est être réaliste, avoir confiance en ses convictions mais être aussi flexible afin d’arriver au point d’une situation gagnante-gagnante pour les deux parties. Mais être impoli, manquer de respect ou être trop renfermé pour négocier peut être déterminant dans la mise à terme d’une négociation et la vente immobiliere sera moins rapide que prévu.

Partager sur: