Agence immobilière Paris

     Mis à jour le

Paris, c’est d’abord 2,148 millions d’habitants. La capitale aux 20 arrondissements, représente un lieu opportun aux agences immobilières qui rappelons-le, s’occupent de différentes transactions dans le secteur immobilier : cela peut être soit une location, vente, échange de logement ou encore locaux à la diverse variété. Une agence immobilière, c’est le point de rencontre entre vendeurs ou futurs acheteurs et celle-ci permet à ce qu’une transaction se fasse dans les meilleures conditions et soit sécurisée.

agence immobilière paris

Comprendre le marché immobilier à paris

Pour s’intéresser à une agence immobilière à Paris, il faut déjà essayer de comprendre l’actualité du marché immobilier à Paris.

Impact de la crise sanitaire

Avec le contexte de la crise sanitaire, en 2020, il y a eu un changement tendanciel. Secteur habitué à la hausse et ce, depuis plusieurs années, Paris a connu une transition au niveau de la dynamique des prix m2 de l’immobilier.

Ce constat émane d’une évaluation par le Baromètre national des prix de l’immobilier selon le site Meilleurs agents, dont la parution remonte au 1er octobre : c’est une dynamique de rééquilibrage des prix à Paris avec les fléaux d’augmentation des taux d’intérêts et la réticence des banques à prêter. Dans l’actualité du marché immobilier à Paris, il y a une baisse de 0,5% au niveau du prix au M2 et ce, sur une comparaison du 1er Octobre au 1er septembre, à Paris.

Qui dit crise sanitaire, dit aussi baisse du flux vacancier et ce qui a influencé à une transition niveau loueurs meublés : au lieu de vendre leur bien, ils se seraient intéressés à une location de longue durée. Mais ce n’est pas une initiative générale puisque la part de ces appartements, à avoir choisi ce mode de fonctionnement là, était à 2% du total. Si ce n’est pas vers un affaiblissement des prix mais plutôt vers un équilibre des prix m2 que Paris semble aller, c’est dû au fait que les Parisiens se tourneraient vers des destinations hors de la capitale.

Hausse de demande de bien en banlieue  

Cette tendance est aussi à raccorder avec une autre, celle de la hause de demande de biens en banlieue parisienne et plus précisément, la petite couronne : cet endroit, représenterait un rapport qualité/prix plus intéressant dans le sens où il y a un gain en surface et en qualité de vie, avec le changement d’environnement mais aussi le développement du travail à distance.

L’engouement, l’intérêt produit par cette délocalisation des Parisiens conduit à une augmentation des prix autour de la Capitale même. Donc selon le baromètre de Meilleurs Agents, il y a un évènement qui semble inédit où depuis plusieurs années, c’est la première fois que la demande réduit considérablement, dans la capitale et avec aussi le fait que ce constat, est comparé à l’offre de biens.

Il y a une situation de plafond atteint dans la capitale où il y a 6% d’acheteurs de plus que les vendeurs, fait sourcé de l’Indice de Tension Immobilière. En somme, le marché de l’immobilier c’est une baisse de 20%, comparaison de l’année 2020 par rapport à 2019 mais aussi une baisse, au niveau de la recherche de logements évalué au mois d’Août en 2020, avec une estimation de perte de 5%.

Niveau type de biens immobiliers, dans le cas présent soit les appartements et les maisons, il y a aussi à reculement : 18% pour l’un et, 24% pour l’autre en juillet 2020 par rapport à juillet 2019. Le marché de l’immobilier à Paris c’est un repli des ventes, -24%, mais aussi un flambement des prix : 10.680€, c’est la donnée chiffrée du mètre carré parisien en juillet 2020 et soit une hausse annuelle de 7,5%.

Une hausse rapide des prix

Donc, la région parisienne se converge vers une tendance de hausse rapide des prix et qui va se généraliser sur l’entièreté de celle-ci où le prix au mètre carré s’approche de 11.000€. D’après les notaires, il y a des différences estimées à faire de l’augmentation des prix et ça, selon la zone de la région parisienne : ce serait 8% pour les appartements en petite couronne et pour ceux situés en grande couronne, ce serait 6,3% soit 5360€ et 3270€ par mètre carré en novembre 2020.

Pour le cas de type de biens, les maisons, ce serait une estimation d’augmentation à 8,7% en petite couronne et 7,9 en grande couronne. Ce qui revient à une conclusion d’estimation globale de 10.830€ au mètre carré et avec un tel rythme, la barre des 11.000€ au mètre carré pourrait être atteinte.

Il y a une observation faite et différenciée du prix : ce sera une hausse pour l’ancien avec une situation d’offre inférieure à la demande mais aussi pour le neuf. Selon une enquête de l’Adil 75, 4000 logements ont été mis, lors du deuxième trimestre 2020, sur le marché et alors, une baisse évaluée à 60% par rapport à la période similaire de l’an dernier.

Un reculement au niveau vente

Même si ce reculement, niveau vente, est expliqué par le contexte du confinement, la dynamique de l’offre suit aussi cette tendance : les logements neufs sont en baisse de 28%, disponibilité énumérée à 28,376 fin juin 2020, par rapport à l’an dernier. Dans la capitale même, c’est une même tendance d’affaiblissement immobilier : 65%, c’est la chute de la mise en place de logements neufs, qui représentaient 56 et ce, par la comparaison du deuxième trimestre 2020 au deuxième trimestre de 2019. Ce qui est paradoxal, ce sont les réservations enregistrées : 87 et soit une hausse de 2% sur la même période. En bref, le marché va connaître des extrémités niveau tendances immobilières parisiennes : d’ici la fin d’année, une estimation de moins de 400 ventes seraient enregistrées dans le neuf à comparer avec l’ancien qui lui, devrait frôler les quelques 30000 transactions.

Agence immobilière à Paris en général

Au niveau de l’agence immobilière, selon une étude basée sur 400 propriétaires ayant déjà vendu un bien immobilier les dix dernières années de CertitudeImmo, c’est 74% qui sont prêts à confier l’exclusivité de la vente de leur bien à une agence si et seulement si, il n’y a pas de frais supplémentaires ajoutés : il y a toujours ce problème où les français considèrent que les honoraires sont trop hauts et un fléau, qui est toujours d’actualité dans la capitale.

Agences immobilières à Paris pour une recherche de location

Colocation à Paris

Le concept de la colocation, c’est la location à plusieurs. Alors, les colocataires peuvent avoir des liens qui les relient relationnellement ou encore, être de simples inconnus. Ceux-ci, auront en point et en accord commun, de vivre ensemble dans un même logement et, qui est formalisé par un contrat ou plusieurs contrats entre eux et, le bailleur : ce contrat se doit d’être conclu entre les différentes parties impliquées.

Pour trouver ce type de location, il y a la possibilité de passer par des sites de mises en relation avec des propriétaires comme Leboncoin ou encore, passer par les réseaux sociaux où des colocataires eux-mêmes peuvent poster une annonce spontanée pour chercher un autre colocataire. L’autre moyen dit plus classique, ce serait de passer par une agence immobilière, que ce soit en ligne ou physique. Cependant, dans ce cas, il faut prendre en compte les frais d’agence qui vont comprendre la constitution du dossier, visite du logement, rédaction du bail et aussi, état des lieux : dans le contexte du locatif et à Paris, ces honoraires se calculent en fonction de la surface de l’appartement et varient entre 250€ et 500€.

Location à Paris

Dans le cas du concept de location  traditionnel, c’est l’opération immobilière qui permet pour une personne, considérée comme locataire, de pouvoir profiter et faire l’usage d’un logement immobilier appartenant à une autre personne, le propriétaire ou le bailleur, en échange d’une contribution financière, le loyer. Ce qu’il faut prendre en considération et ce, peu importe que ce soit la location, colocation ou la sous-location, c’est le tarif imputable au locataire : à Paris, le montant est de 12€ TTC, par m2 de surface habitable.

Sous-location  à Paris

Pour le cas de la sous-location, ce concept repose sur un accord conclu entre un locataire et un sous-locataire. En fait, le locataire dit principal, qui sous-loue son logement, agit comme un bailleur. Après, pour qu’un locataire soit autorisé de mettre en place une sous-location, cela dépend du type de logement, privé ou social. Donc sous-louer, c’est faire louer à une autre une personne une partie ou la totalité, du logement que l’on loue en tant que locataire principal. Ce n’est pas interdit de le faire, mais c’est encadré : selon les circonstances, il faut au préalable, informer le propriétaire du logement ou encore, en avoir son autorisation écrite.

Agence immobilière à Paris pour un achat immobilier

Dans un projet d’accomplir un projet, ici pour un achat immobilier, il faut prendre en compte des informations sur Paris. Déjà, les frais d’agence de la capitale font partis des plus élevé du territoire français : les tarifs tournent autour des 5,5%, en moyenne, du prix de vente. Par exemple pour un logement à vendre de 350000€, il faut compter environ 19250€ de frais d’agences. Mais ces mêmes frais représentent des disparités qui sont plus ou moins importantes selon les arrondissements : pour ceux qui sont les plus coûteux, la tarification de frais d’agences oscillerait entre 5% et 6%.

 Agence immobilière à Paris pour une vente immobilière

Pour la vente immobilière, et ce même fléau de frais supplémentaires énoncés plus hauts, il y a le cas d’agences immobilières en ligne, qui se popularisent et se développent : dans une situation de vente immobilière et en passant par cette voie digitale, les vendeurs pourraient bénéficier d’un service professionnel qui peut représenter un coût jusqu’à 10 fois inférieur au coût proposé par les agences classiques, physiques.

Top 10 des agences immobilières à Paris

EFFICITY

Mandataire immobilier

 48 avenue de Villiers, 75017 Paris

EFFECTIMMO MANDATAIRE IMMOBILIER

Mandataire immobilier

 14 avenue de l'Opéra, 75001 Paris

INSTANTIMMO

Mandataire immobilier

 75005 Paris

FONCIA TRANSACTION - 14ÈME PLANTES

Agence immobilière

 36 rue des Plantes, 75014 Paris

SERGIC

Agence immobilière - Syndic de copropriété

 45, rue de Lourmel , 75015 Paris

FONCIA TRANSACTION PARIS - 17ÈME MOQUET

Agence immobilière

 70 rue Guy Moquet, 75017 Paris

FONCIA TRANSACTION PARIS - 20ÈME PYRÉNÉES

Agence immobilière

238 rue des Pyrénées, 75020 Paris

FONCIA TRANSACTION PARIS - 10ÈME MAGENTA

Agence immobilière

 64 boulevard Magenta, 75010 Paris

IAD FRANCE - BENOIT FOUCHER

Mandataire immobilier

 75010 Paris

FONCIA TRANSACTION PARIS - 11ÈME VOLTAIRE

Agence immobilière

 25 boulevard Voltaire, 75011 Paris

La concurrence entre les agences immobilières à Paris

Avec une représentation dans les milliers, les agences immobilières parisiennes physiques, se concurrencent déjà. Cependant, une autre concurrence est présente : les agences immobilières en ligne, qui avec un concept low-cost, proposent des commissions réduites par rapport au 4 et 5% du marché et sur le prix de vente.

Il y a aussi les plateformes d’annonces comme le cas de Leboncoin, qui représente presque 1,3 million d’annonces dans le secteur immobilier. Homeloop ou Vendezvotremaison proposent un principe de conclusion de vente rapide : le premier dans le secteur immobilier général et l’autre, spécialisé en terrains et les zones rurales, tous deux proposent un fonctionnement d’expertise de bien et d’achat direct auprès du vendeur à un prix inférieur de 7% du marché afin de le revendre. Dès lors, la contrepartie, c’est la conclusion rapide de la vente mais aussi le fait de n’être tributaire d’obtention du crédit immobilier de l’acheteur ou encore, d’autres aléas.

Partager sur: